Un cocktail whisky vermouth et bien d’autres façons de préparer un whisky festif

Retour à la liste des articles

Il est vrai que l’équilibre d’un cocktail au whisky est plus difficile à trouver que son équivalent à la vodka, mais des mixologues du monde entier mettent au point des recettes de plus en plus pointues ciblées sur des single malts particuliers. Longtemps, les puristes du single malt ont fait une moue dédaigneuse dès qu’on leur proposait un cocktail whisky plus vin doux ou sirop de sucre, mais les choses ont beaucoup évolué depuis les dix dernières années, sous l’impulsion de barmen moins frileux à inventer des breuvages mixant whiskeys, bourbon et sirop de sucre aromatisé. Aujourd’hui, il est clair que la forte personnalité du whisky en fait un atout de poids dans la préparation des cocktails.

Les grandes familles de cocktails à base de whisky

Pour préparer un bon cocktail whisky vermouth, il faut en relever la saveur sans le noyer. Pour ce faire, on le marie à un vermouth tel que Martini, Cinzano, Noilly Prat, Dolin ou Byrrh. Un cocktail whisky jus de citron auquel on rajoute un peu de sirop de sucre sans dépasser 1/5 de la dose de whisky, permet de découvrir une autre famille de mix. Quelques gouttes de bitter sont souvent incontournables car elles relèvent un cocktail et lui donnent du corps. Avec un whisky discret, on peut se limiter à une dose de vermouth ne dépassant pas 50%. Pour des whiskies plus puissants, cette dose peut être augmentée. Chacun trouvera le meilleur équilibre en fonction du whisky utilisé.

Un mix qui commence à faire des bulles, c’est le highball. L’origine du highball est assez nébuleuse et beaucoup d’histoires circulent à son sujet. Un highball, c’est simplement un mix d’alcool et d’eau gazéifiée, cocktail whisky soda ou gin tonic par exemple. Le barman Patrick Duffy en a affirmé la paternité, il l’aurait créé en 1895 à New York, et personne n’est venu le contredire. Aujourd’hui, le highball est très en vogue au Japon, servi dans un grand verre rempli de glaçons, avec 1/3 de blended whisky et 2/3 d’eau gazeuse, c’est rafraîchissant à souhait.

Nous sommes désormais entrés dans une phase d’inventivité sans frontières en matière de mixologie, et de nouveaux ingrédients font leur entrée dans le monde des cocktails au whisky, comme l’absinthe, l’eau de fleur d’oranger, la lavande et bien d’autres.

Quelques cocktails classiques au whisky

Manhattan ou Belle Epoque pour certains
- 50 ml de whisky
- 25 ml de Byrrh Grand Quinquina ou autre vermouth comme Noilly Prat
- Un soupçon de sirop de grenade
- Trois gouttes de Fee brothers old fashioned bitters
- Une cerise pour la garniture

Old Fashioned
- 50 ml de bourbon
- Trois gouttes de Angostura Bitters
- 15 ml de sirop de sucre ou un morceau de sucre
- 2 tranches d’orange

Mint Julep
- 50 ml de bourbon
- Quelques feuilles de menthe écrasées avec une cuillère à café de sucre en poudre

Ti-Punch Twist, variante du whisky sour
- 50 ml de whiskey
- 30 ml de jus de citron vert (citron pour le whisky sour)
- 15 ml de sirop de sucre

Quelques autres créations de cocktails au whisky

Hazakura, une étonnante création de Takayuki Suzuki conseillée par Dave Broom
- 20 ml de whisky Springbank 10 ans
- 20 ml de crème fraîche
- 1 cuiller à café de pastis
- 1 cuiller à café de sirop de fleurs de citronnier,Sakura
- 1 cuiller à café de sirop d’hibiscus

Bobby Fortune
- Whisky
- Liqueur Galliano
- Jus de citron
- Sirop de thé vert au jasmin

Pear & Lemonade
- Whisky
- Liqueur de poire
- Limonade