Le Monde du Whiskitch, le post-kitch du Monde du Whisky Post N°22 : La cruche et le Bourbon

Hiver 1859, il fait plutôt frisquet dans les États du nord Américain, Le personnage est mi-Indien, mi-trappeur, peut-être un immigré Français...

Trappeur vintage et son whisky

Hiver 1859, il fait plutôt frisquet dans les États du nord Américain, Le personnage est mi-Indien, mi-trappeur, peut-être un immigré Français... Il ne dormira que d’une oreille par cette nuit de pleine lune, pleinement exposé aux dangers de son siècle : bandits, animaux sauvages, Indiens à l’affût… Il boit son bourbon à la cruche, pour réchauffer ses vieux os et tenir le choc... À cette époque on proposait le whiskey dans les deux récipients : cruches de grès émaillées et bouteilles de verre. Cette belle étiquette en forme de goutte est imprimée en chromo-lithographie, la machine offset n’a pas encore vu le jour.

Aujourd’hui encore, la bouteille d’Elijah Craig a conservé cette forme particulière et ce straight Bourbon particulièrement parfumé me fait penser aux bivouacs de montagne, tard dans la nuit quand le silence s’installe et qu’on regarde le feu qui danse, hypnotique, l’esprit et les sens engourdis par une douce torpeur…